Délivrée de la crainte

À l’adolescence, j’ai vécu dans la crainte de la mort. Et Je souhaite rendre gloire à Jésus en écrivant comment Dieu m’a délivré d’un esprit de crainte très puissant. Dans un autre article, j’ai raconté mon témoignage de conversion et comment Dieu a touché ma vie.

Jeune enfant, selon ma famille, j’étais une jeune fille souriante, pleine de vie et joyeuse.

Vers l’âge de 13/14 ans mes parents ont divorcé. Mon père buvait beaucoup à cette époque, et pendant cette période, il pouvait prononcer contre ma personne des paroles très dures qui ont provoqué un manque de confiance en moi, une insécurité et suite à cela, je pense que c’est à ce moment que tout a commencé, j’avais beaucoup de pensées de crainte qui n’étaient pas là quand j’étais petite. C’était des pensées qui arrivaient dans ma tête comme ça et qui pouvaient À l’adolescence, j’ai vécu dans la crainte de la mort. m’empêcher de bien respirer pendant des jours. Je ne voulais pas être loin de ma maman par crainte de ne plus la revoir, je refusais de partir en sortie avec mes grands-parents de peur de ne plus revenir, j’avais souvent peur que ma mère meurt. Ces moments de peur m’arrivaient souvent et essentiellement quand la nuit tombait. J’avais peur de m’endormir et de ne pas me réveiller. Il y a des nuits où j’ai lutté pour ne pas m’endormir et je restais éveillée, par crainte de ne pas revoir les gens que j’aimais le lendemain, surtout ma maman.

Durant cette période, j’ai vécu aussi des oppressions physiques: souvent, pendant plusieurs jours j’avais du mal à respirer… c’étaient des périodes angoissantes ! J’avais peur du noir, je ne pouvais pas dormir si je n’étais pas enfermée sous ma couverture, seul mon nez en sortait !

Je me suis convertie à Jésus-Christ à l’âge de 16 ans et vraiment, j’aimais Dieu !

A l’âge de 20 ans je me suis mariée, j’ai eu 3 enfants, et quand mon mari devait partir la nuit, ces angoisses revenaient, elles m’empêchaient de respirer, c’était si dur pour moi que souvent je prenais mes enfants et je partais dormir chez ma grand-mère. Le fait d’être seule la nuit était trop angoissant, car je n’arrivais pas à gérer mes angoisses.

Je voudrais néanmoins dire quelque chose de très important pour moi : Je n’ai jamais profité de ces angoisses, ni chercher à ce  que les autres s’occupent de moi. C’était vraiment dur, et Dieu sait que j’aspirais à ne plus vivre cela… Cette période a duré jusqu’à l’âge de 31-32 ans, pendant ces années ma relation avec Jésus c’est approfondie, je lisais sa parole, j’allais aux réunions et quand j’allais mal, je lui parlais et il me parlait en me donnant des versets auxquels je m’accrochais. Un jour où je priais pour cela, Dieu m’a dit :

Dans Zacharie 4; 7 :

« Qui es-tu grande montagne devant Zorobabel (JESUS) ? Tu seras aplanie »

Si vous saviez comme ce que je vivais était une grande montagne pour moi ! Et Dieu me dit : je vais l’aplanir… pourtant la délivrance n’est pas arrivée de suite.

À chaque fois que j’avais un souci, une oreille bouchée, ou quelque chose niveau santé je vivais des angoisses qui m’empêchaient même de dormir ! Mon mari, ma famille, mes amies ont essayé de m’aider, de me parler de la bonté de Dieu, d’autres personnes me disaient que je n’avais pas la foi, que je ne faisais pas confiance en Dieu, (je les aime), elles voulaient seulement m’aider avec ce qu’elles connaissaient de Dieu à ce moment de leur vie. Sur le moment leur parole m’encourageait à rechercher Dieu encore plus, mais le soir venu, j’étais seule avec mes angoisses ! Personne ne pouvait m’aider et cela décourageait beaucoup de monde autour de moi, car ils ne savaient pas quoi faire ! Pendant cette période je me suis retrouvée seule avec mes angoisses, c’est à ce moment-là que Jésus est devenu proche de moi, ma relation avec lui est devenue très intime et j’ai appris à le connaitre profondément. Il ne m’a jamais lâché. J’ai passé le matin des heures à lire la Bible et à lui parler alors qu’avant je parlais à mes amis, ma famille et Dieu en dernier. J’écoutais tous les témoignages de délivrance que je pouvais trouver. Dieu devenait la colonne de ma vie. Le Psaumes 91 est devenu vivant pour moi !

Un jour en lisant la Bible j’ai lu dans le Psaume 61 v. 3  « Du bout de la terre je crie à toi le cœur abattu ; conduis moi sur le rocher que je ne peux atteindre »

Dans ce moment de la vie de David, il dit ne plus pouvoir continuer à grimper, c’est au-delà de ses capacités, c’est-à-dire, que le rocher était trop haut pour lui, et moi j’étais découragée et fatiguée et Dieu savait comment parler à mon cœur et il me comprenait. 

Dans le livre d’Esaïe il est écrit : « Tu auras comme gouvernante la paix »

Pendant cette période, je me souviens que les psaumes étaient pour moi merveilleux à lire, car je pouvais comprendre ce que David ressentait et cela m’encourageait de voir comment Dieu le relevait. David était sincère devant Dieu, il lui disait tout ce qu’il vivait ! David était seul dans une caverne il n’avait personne à qui parler sauf à son Dieu.

Il m’a délivré de la crainte de la mort et des pensées de craintes qui me harcelaient et m’enfermaient dans un véritable engrenage depuis mon adolescence et ce jusqu’à mes 32 ans, environ J’ai longtemps demandé à Dieu de me rendre libre, mais un jour, je n’en pouvais plus et j’ai crié à Dieu : « Seigneur délivre moi car c’est un véritable esclavage, comme un alcoolique est prisonnier de l’alcool  » Quand j’ai fait cette prière la délivrance est arrivée et en quelques mois je fus libérée.

Gloire à Jésus, plus jamais je n’ai vécu cela !

Je ne suis plus esclave de la peur, je suis la fille de Dieu ! Mon mari a eu un nouveau travail qui l’amenait à partir 4 jours par semaine et je n’ai jamais revécu une seule fois cette crainte ! À présent j’avais Jésus a côté de moi, il a pris la place que les autres prenaient avant. J’ai revécu quelques craintes mais plus jamais elles ne m’ont tenu captive !

Dans sa parole, il est écrit qu’il est venu pour délivrer les captifs, pour ouvrir la prison à tous les prisonniers, pour briser toutes les chaines qui nous tiennent captifs. Vraiment par sa parole et son amour Dieu a reconstruit mon identité. Je suis une enfant de Dieu !

Tel que tu es, viens à lui.

Il peut tout transformer dans ta vie, rien n’est impossible pour lui, ne regarde pas à ce que tu as vécu avant, il peut faire de toi une nouvelle personne, il y a une espérance et c’est une personne : Jésus … il change les cendres en splendeur ! Ouvre-lui ton cœur, et tu ne seras plus jamais la même personne, tu trouveras la vérité et elle te rendra libre. Recherche le, passe du temps avec lui, dès qu’une pensée de crainte arrive dis-lui : Seigneur je ne veux pas de cette pensée, mais je n’arrive pas à gérer mon angoisse, viens à mon secours » Cherche Jésus, pas la présence des hommes car même le plus proche de tes amis ne pourra jamais te sortir de ta prison, seul Jésus brise les chaines !

Maïté

Une réponse sur “Délivrée de la crainte”

  1. Merci Maïté pour ton témoignage, il est vraiment très beau et m’encourage à persévérer !

    Je vie également le découragement des amis chrétiens et pasteurs face à un gros combat spirituel, mais cela est dû aussi à un handicap le déficit d’attention qui es en fait un flot de pensées, une prison mentale où il est difficile de rester concentrée. j’ai pu expérimenter la grâce de dieu pour la libération de certaines angoisses liées à des mauvais esprits mais pas encore de la maladie qui me rend esclave. Je n’ai pas reçu de verset mais j’ai cette assurance car la guérison car c’est une promesse mais j’ai des angoisse de dépendance affectives qui font que je m’attend encore à l’amour des humains qui s’épuisent car ils sont humains, j’essaye avec beaucoup de difficulté de m’attacher seulement à jésus et à être concentré pour prier. Cela m’a parlé quand tu as dis que c’est au moment où ils ont plus trouvé de solutions que tu as trouvé cette proximité avec jésus, celle que je recherche.

    Soie richement bénie!
    Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.