Je ne parle plus aux morts

Je suis née dans une famille où l’on ne parlait jamais de Dieu mais je me rappelle que déjà dans ma jeunesse je le cherchais.
Ma mère est décédée lorsque j’avais 15 ans et à partir de ce moment j’étais devenue rebelle envers Dieu, je ne supportais plus qu’on me dise : « Dieu est bon, cela m’était insupportable ! »

Quelques années plus tard deux de mes collègues parlaient de Dieu alors j’écoutais discrètement et quelques jours plus tard alors que je me trouvais avec celle qui avait donné sa vie au Seigneur je lui demandais : « Peux-tu m’expliquer pourquoi, si Dieu est si bon, comme tu le dis, il a permis que ma mère meurt ? »
Elle m’a regardé et m’a simplement répondu qu’elle ne savait pas pourquoi, elle n’a pas cherché à excuser Dieu comme tous les autres auparavant.

Ça m’a tellement interpellé que je commençais à lui poser toutes sortes de questions. Les jours qui ont suivi, nous restions des heures à parler de Dieu j’avais tellement envie d’en savoir plus !

Ensuite j’en suis arrivée au point que  j’ai moi-même confié ma vie à Jésus.

Pendant longtemps je ne pouvais pas parler de ma mère sans pleurer et je lui parlais souvent sans vraiment m’en rendre compte avec des phrases comme : « ah ! Si tu étais là on ferait ceci ou cela »

Un jour dans l’assemblée chrétienne, quelqu’un a pris la parole et a déclaré que Dieu veut libérer une personne qui parle aux morts et j’ai compris que c’était pour moi, en moi tout bouillonnait.*

Je me suis avancée et l’on a prié pour moi, à ce moment-là je ne me souviens pas avoir vécu une quelconque manifestation de libération, mais à ma grande surprise la fois suivante où j’ai parlé de ma mère : MIRACLE !!!  Pas une larme n’a coulé ce qui m’a rempli de joie.
Je ne dirais pas qu’elle ne me manque pas mais le Seigneur a pansé les blessures profondes de mon cœur.

Nathalie

Dans la Bible il est écrit que Dieu ne veut pas qu’on entre en contact avec une personne  morte, ni qu’on lui parle de quelque manière que ce soit, voyez dans le livre du Deutéronome, chapitre 18, verset  11.
Dieu veut nous protéger des influences du monde occulte et son commandement nous garde, nous estimons que la pensée de notre Dieu est juste et bonne pour notre vie, alors si sa parole est si claire obéissons à cette parole.
Il est écrit au verset 10: Qu’on ne trouve personne chez toi qui exerce le métier de Devin, de magicien, d’astrologue….

Nous vivons une époque où ces choses sont banales, les gens ne savent pas les risques d’exercer de telles choses mais la Bible ne peut pas être plus claire. PERSONNE qui exerce ce métier…. Ne livrons pas notre vie à des puissances occultes, renonçons si tel est le cas à consulter toute forme de pronostique mais confions à Dieu le soin de conduire notre vie comme l’a fait Nathalie.

Une réponse sur “Je ne parle plus aux morts”

  1. Ce témoignage me touche car on ne peut se rendre compte à quel point des choses que l on fait et qui pourraient sembler insignifiantes ont un impact sur la vie spirituelle, et qu’il est très important de le savoir. Je n avais pas conscience que les choses pouvaient aller aussi loin, j avais toujours pensé à des incantations ou je dirais à des actions plus occultes relativement à ces pratiques, ou aussi comme visiter une tombe. Bien des personnes tombent dans ces pièges qui peuvent paraître banals, et beaucoup de personnes sont captives de ces choses autour de nous et ont du mal à en être délivrées. Grâce soit rendue à notre Seigneur Jésus car il nous délivre de tout mal et pour ce qu’il a fait pour notre sœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.