La guérison d’une femme paralysée

Je veux vous partager l’histoire d’une femme paralysée, je n’avais encore jamais rencontré une pareille infirmité, quand j’ai vu cette femme pour la première fois, elle suppliait pour qu’on prie pour elle, en me demandant de la guérir mais je ne le pouvais pas, je le savais fort bien, j’aurais pu me lancer dans toute une série d’ordres, de réprimandes, de supplications, de prières mais je ne l’ai pas fait, je me trouvais exactement comme les disciples. J’avais besoin de Jésus, je croyais bien en Jésus et en son pouvoir de relever ceux qui sont tombés, je me fie à ses promesses et à sa parole mais en regardant cette femme se traîner sur ses mains ! Elle avait depuis 10 ans le bas du corps totalement paralysé, j’éprouvai dans le cœur la conviction qu’il ne suffisait pas de se persuader quelle serait guérie pour qu’elle fut guérie.

Jésus ne nous fait jamais défaut

 J’avais besoin de cette foi qui dépasse notre compréhension, j’avais besoin de cette croyance du cœur, une foi spirituelle et non une affirmation mentale et cette femme avait besoin aussi d’une foi divine, c’est pourquoi je lui ai demandé d’entrer en contact avec Jésus, je l’ai supplié d’attendre patiemment le Seigneur car son heure viendrait, j’en avais l’intuition dans le cœur j’étais certain que Jésus ne nous fait jamais défaut.

Que de fois nous entravons l’action de Dieu en faisant des efforts pour produire ce que lui seul peut accomplir et jour après jour cette femme vint aux réunions portée par son mari ou ses amis et jour après jour elle rechercha la face de Dieu, soir après soir son corps impotent fut déposé sur un banc là où on avait coutume de prier pour les malades.

Le temps s’écoulait et il se passa quelque chose. Elle est passée de l’extérieur du Temple vers l’intérieur, là où il y a la présence de Dieu. Elle était de plus en plus en communion avec Dieu parce qu’elle cherchait Dieu. Elle n’avait pas la foi c’est Jésus qui devait lui donner et un soir un dimanche lors d’une réunion, il régnait ce soir-là un esprit merveilleux, elle était là où son mari l’avait déposé, elle inclina la tête pour prier et Jésus vint.

Jésus est venu

Elle reçut une vision, elle vit Jésus souriant à l’extrémité de la route et elle sentit la foi inonder son cœur comme un fleuve qui se répandrait à travers champs, elle sut qu’il allait se produire quelque chose, elle n’a pas pu dire pourquoi ni comment mais elle fut sûre d’être remplie d’une foi venant du Fils de Dieu. Au même instant le Seigneur me communiqua aussi sa foi et je dis : « Ce soir nous allons voir la gloire de Dieu » et tandis que le Seigneur posait sa main sur cette femme, elle se redressa, ses membres recroquevillées grandirent jusqu’à reprendre leur taille normale, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire elle se leva et se mit à marcher plus besoin d’être portée désormais.

Tout l’édifice fut rempli de cris de louange jaillissant des cœurs émerveillés, car Jésus seul est capable de faire une chose pareille.

Ce n’est pas par les efforts humains pour croire, que cette femme a reçu la guérison, c’est une foi qui est rentrée dans son cœur parce qu’elle se tenait devant Jésus, s’attendant à recevoir quelque chose de lui et Jésus lui a communiqué la foi qui vient d’en haut, elle est passée d’une croyance mentale en un Dieu qui peut tout à une foi réelle du cœur, car il est écrit « C’est en croyant du cœur qu’on obtient le salut »

 Extrait du livre « la foi véritable » de Charles Price

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.