Le nom de Jésus est puissant

C’était un mois de février. Mon mari et moi étions arrivé la veille en Italie, à Casoli, dans son village natal où il a encore de la famille. Sa sœur habite dans la campagne. Ce jour là, j’avais décidé d’aller me promener (j’aime tellement la nature). Le soleil brillait. Mais tout le monde essaya de m’en dissuader à cause des chiens méchants qui étaient laissés libres dans la nature. Les maisons étaient assez isolées et pour se protéger des voleurs, les propriétaires avaient tous des chiens. Je n’ai pas voulu écouter, je pensais que tout le monde exagérait.

Je partis vraiment heureuse de respirer un peu l’air frais. Au début j’admirais le paysage et la végétation. Mais à un moment donné, j’ai commencé à entendre des aboiements qui se rapprochaient de plus en plus. Et tout à coup, je fus entourée de 4 à 5 chiens qui aboyaient méchamment. Je ne comprenais plus rien, la terreur me prit, je fermais les yeux tout en continuant à marcher lentement et je commençais à appeler « Jésus, Jésus… j’ai besoin de toi ! ». Aucun autre mot ne sortait de ma bouche. Je ne savais pas trop où j’allais parce que mes yeux étaient toujours fermés. Je pensais que les chiens allaient me mordre, mais les aboiements cessèrent tout à coup. J’ai ouvert les yeux, j’étais seule et les chiens repartaient chacun chez soi. Je me suis arrêtée et je les ai regardés. Je n’arrivais pas à y croire.

Gloire à Dieu ! C’était un miracle. Jésus m’a protégée, m’a gardée. Mon cœur battait fort. Jésus est vivant, je le sais, mais il y a des moments précis, comme celui-ci, où Sa présence est tellement forte. Le nom de Jésus est vraiment puissant. Il n’y a pas d’autre non plus puissant que le nom de Jésus. Il entend nos cris quand on l’appelle. J’en ai eu la preuve ce jour là, et bien d’autres fois encore. Et j’en aurai encore et encore… parce que Jésus tu es merveilleux !

Ma promenade finie, je décidais de rentrer mais il fallait repasser au même endroit. J’ai eu une petite crainte, mais je me suis dis que si Jésus m’avait gardée à l’aller, Il fera de même au retour. Au fur et à mesure que je m’approchais, je me disais que tout se passerait de la même façon, qu’ils allaient s’approcher en aboyant. Quelle surprise ! Quand je suis arrivée à leur hauteur, aucun chien ne s’approcha. Assis, ils me regardèrent passer sans aboyer une seule fois. Je n’en revenais pas et alors je dis en souriant « Merci Jésus ! Tu es vraiment puissant ! Même les chiens t’obéissent ! Personne ne peut te résister ! ».

Marie-Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.