La louange et la guérison

 

Nous prions et nous nous attendons à ce que la prière s’accomplisse. La prière n’est efficace que quand elle se base sur les promesses de la Parole de Dieu !

La plupart de nos prières sont des requêtes. Normalement nous demandons à Dieu de faire quelque chose pour nous, mais nous devons ajouter de la foi et une foi qui produit une œuvre selon Jacques. La louange peut être l’œuvre de la foi car c’est la manifestation de notre confiance en Dieu et concrètement nous commençons à le remercier alors que nous ne voyons pas encore l’accomplissement.

Jacques 2/17 De même aussi la foi, si elle n’a pas d’œuvres, est morte par elle-même.

Paul nous dit dans : Hébreux 4/ versets 1 et 2

  1. Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun d’entre vous ne soit venu trop tard.
  2. car nous aussi, nous avons été évangélisés de même que ceux-là ; mais la parole qu’ils entendirent ne leur servit de rien, n’étant pas mêlée avec de la foi dans ceux qui l’entendirent.

En Amérique, un jeune évangéliste pentecôtiste a découvert cette vérité lorsqu’il mourait de tuberculose au début des années 1930.

Devenu grabataire et souffrant d’hémorragies pulmonaires il avait amené sa famille vivre à la ferme de son beau-père.

Un jour, son beau-père labourait les champs, sa femme et sa belle-mère lavaient le linge derrière la maison. Ce jeune homme a supplié Dieu de lui donner assez de force pour sortir de son lit et atteindre un bosquet d’arbres et de buissons à 500 mètres de la maison.

Il avait décidé dans son cœur de prier jusqu’à ce qu’il reçoive sa guérison de Dieu ou bien il mourrait là dans ce fourré. Pour lui, il n’y a que ces deux possibilités.

Arrivé dans le fourré, il tomba par terre, épuisé. Il n’aurait pas pu crier au secours. Même s’il l’avait voulu, personne ne pouvait l’entendre à cette distance et ne savait où il était.

Le diable vint dans ses pensées et lui dit : « ils ne te trouveront pas avant que les buses ne les guident vers toi. »

L’évangéliste lui dit : « Pas de problème, monsieur le diable. Voilà pourquoi je suis venu jusqu’ici. »

  • Dès que j’aurai un peu de force, je vais prier jusqu’à ce que je sois guéri ou que je meure à cet endroit. Pendant que je gisais là, essayant de reprendre assez de force pour commencer à prier, j’ai réfléchi.
    Partout où je suis allé, j’ai demandé la prière pour ma guérison ;
    Des centaines de personnes ont prié. Des milliers ont prié. Chaque évangéliste américain avec un ministère de guérison m’a imposé les mains et tous ont prié.
    Si on devait les additionner, cela équivaudrait à des centaines d’heures de prière. Beaucoup de grands hommes de foi m’ont imposé les mains, et Dieu se sert des évangélistes ayant des dons de guérison. Mais sans succès.

Finalement, il décida : « Je ne vais pas prier du tout. Cela ne sert à rien de prier. Je comprends où est mon erreur. Je n’aurais même pas dû faire tant de demandes de prière. J’avais essayé de convaincre beaucoup de personnes de prier pour moi. J’avais essayé de persuader Dieu de me donner ce qui, d’après Sa Parole, m’appartenait déjà !

La Bible dit que je suis guéri. Alors, Seigneur, je vais m’étendre ici sur le dos et Te louer. Je vais T’adorer jusqu’à ce que ma guérison se manifeste. »

Le jeune homme a commencé à chuchoter : « Que Dieu soit loué ! Gloire à Dieu. Alléluia. Merci Jésus. » Après avoir chuchoté pendant dix minutes, il avait assez de force pour lever

les bras en appuyant ses coudes sur le sol. Puis il a continué à louer Dieu encore pendant environ dix minutes. Ensuite, il eu assez de force pour lever les mains et sa voix est devenue plus forte. Deux heures après, il était debout à crier :  » Que Dieu soit loué  » tellement fort que quelqu’un l’a entendu à plusieurs kilomètres de là !

Dès qu’il a commencé à se mettre d’accord avec ce que dit la Parole de Dieu et à agir en conséquence, il a obtenu des résultats !

Il a mis en action sa foi et ceci en s’appuyant sur la parole de Dieu !

Commencez à louer Dieu pour ce qu’il a accompli à la croix selon Esaïe chapitre 53 « Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » car sa parole est vraie.

Soyez encouragés et fortifiés.
Jean IRION

Une réponse sur “La louange et la guérison”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.