Le Voleur Dans Mes Pensées

Proverbes 29:24 « Celui qui partage avec un voleur est ennemi de son âme; Il entend la malédiction, et il ne déclare rien. »

 Jean 10:10 : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. »

J’ai compris que le voleur était le diable et que nous ne devions pas collaborer avec lui dans nos pensées. Quand il nous déclare la malédiction, on peut déclarer la bénédiction de la Parole de Dieu en retour. Nous devons fixer nos cœurs sur la Parole de Dieu, la croire et la déclarer pour prendre part au projet de Dieu dans notre vie, pas celui du diable.

De quoi nous nourrissons nous ? Quelle semence y-a-t-il dans notre cœur ?

Un jardinier peut-il aller dans son jardin et prier la terre de faire pousser son haricot sans avoir semé la graine ? Il nous faut semer la Parole de Dieu dans notre cœur pour pouvoir résister au voleur.

Proverbes 4:23 nous dit : « Garde ton cœur plus que tout autre chose car de lui découlent les sources de la Vie  ». On doit être comme un videur de bar à la porte de notre cœur et examiner les pensées : « Toi tu rentres,  non toi tu ne rentres pas », et ne laisser passer que ce que Dieu nous dit. Quand nos pensées changent, on est capable de résister au Voleur. S’il ne peut plus nous dérober la Parole, alors il ne pourra ni nous égorger ni nous détruire.

Il y avait un chrétien en Algérie qui avait des chèvres, il en dépendait pour vivre. Son troupeau allait mal, il allait faire faillite. Quand il a entendu ses versets, il s’est rendu compte qu’il écoutait le diable et collaborait avec lui, car lui-même maudissait son travail en disant qu’il allait fermer, et que tout allait mal. Ses pensées ont changé, il a commencé à accepter le projet de Dieu pour lui, à changer sa façon de voir son travail, et il a béni son troupeau. En quelques temps, toutes ses chèvres ont eu des chevreaux et il n’a pas fermé son  entreprise.

J’ai compris que ceci n’est pas une méthode, il ne s’agit pas de fermer les yeux sur ce qui se passe de négatif et de déclarer du positif en espérant que les choses changent. Non, d’abord la Parole de Dieu vient dans notre cœur, elle germe, elle s’installe, elle crée la foi, et ensuite de l’abondance de notre cœur notre bouche parle et les choses commencent à changer dans la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.