Aimez vos ennemis

“Notre fils Zachary âgé alors de 8 ans a vécu une année difficile.

La petite histoire que nous allons vous raconter, s’est déroulée vers la fin de l’année 2017.

Comme nous vous le confions, Zachary a été confronté à un camarade de classe qui lui a fait subir des brimades de manière répétitive. Des regards, des mots durs et parfois des gestes humiliants entrainant ses autres copains contre lui.

Nous vous laissons imaginer combien cela s’est vite transformé en ce que l’on peut qualifier comme du « harcèlement ».

Un jour, il rentra à la maison, s’effondra en pleurs et nous partagea sa souffrance. Comme tous bons parents, nous avons pris immédiatement rendez-vous avec la Direction de l’école. Ici, je précise que l’école que fréquente notre  fils est une merveilleuse école chrétienne. Nous avons donc rencontré par deux fois l’équipe dirigeante pour cette situation mais sans changements ; l’auteur continuant ces agissements…

Entre temps les deux papas s’échangent leurs points de vue respectifs mais en vain puisque chacun restant cramponné sur ses positions. « Nos fils sont comme des ennemis » me disait cet homme. Cette phrase me restait à l’esprit et résonnait comme un échec, une impasse dans laquelle nous étions malgré nous.

Alors j’ai prié, et de suite j’ai ressenti qu’il fallait écrire un email pour que nous nous mettions sur une fondation commune à savoir Jésus Christ. Nos enfants partagent des valeurs chrétiennes communes et cette situation était une excellente opportunité de vivre la chrétienté et d’apprendre ce que c’est d’aimer son ennemi, manifester un cœur d’amour en tout temps et toutes situations.

Quelques jours s’écoulèrent et moi la maman, j’eus une idée quand tout a coup, à la sortie de l’école, je vis cet enfant qui faisait tant de mal à mon petit garçon. Je l’ai regardé, je lui ai adressé un sourire puis je l’ai salué. Il fut étonné de mon attitude,  il inclina la tête, esquissa à son tour un sourire et me salua également. A ce moment là le Saint Esprit me saisit et me parla ainsi « fais un cadeau à cet enfant ».

Je partageai immédiatement ce que j’avais reçu avec mon fils Zac sur le chemin du retour en voiture. Sa réaction fut extraordinaire « maman tu sais, il adore les Lego » me dit-il.

Il faut mentionner que tout au long de cette année, il eut toujours une bonne attitude prompte à pardonner et à prier pour cette situation.

Le lendemain, je me suis exécutée et j’achetai des lego sur le conseil de mon fils. A la sortie de l’école, j’étais toute excitée de remettre ce petit présent à mon fils afin qu’il puisse lui-même l’offrir à son petit « bourreau ».

Il alla donc vers l’intéressé et lui tendit le cadeau et là le petit camarade fut profondément ému ; les larmes aux yeux; il courut vers moi ! « Merci Madame »  et il l’a répété au moins 3 fois ne comprenant pas pourquoi ?

Zachary lui adressa quelques mots pour lui partager les raisons de ce cadeau.

Waouh c’était un moment fort !!

Depuis ce jour incroyable les choses n’ont jamais plus été les mêmes. Bien sûr ça reste des enfants mais c’est sûr, tout a changé.

Pour la petite anecdote, cette histoire a fait le tour de l’école et notre fils a même reçu un diplôme disant, combien il est reconnu pour être quelqu’un qui manifeste le pardon. Nous croyons que l’amour reste la plus grande puissance qui nous a été donné; à nous qui connaissons Jésus !

 L’amour est la seule arme qui fait fondre le cœur le plus dur.

 Sylvain et Jessica

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.