Vivre par l’Esprit – 2

Dans la série de méditations de « Vivre par l’Esprit » dans l’article n°1, nous avons vu que vivre en essayant d’accomplir les commandements de Dieu n’était pas la vie nouvelle que le Seigneur nous a réservé. Cette parole est claire « Le juste vivra par la foi » Comment vivre maintenant et marcher par l’esprit qui habite en nous ?

Bon nombre de frères et sœurs connaissent la parole de Dieu, mais combien vivent réellement la puissance de la parole de Christ ? Prenons l’exemple de la sanctification, combien vivent réellement la transformation de leur caractère insupportable ?

Galates 2 v 20 dit  « ce n’est plus moi qui vit c’est Christ qui vit en moi » Je te pose cette question : Est-ce-que réellement on voit Christ vivre en toi ? Tu vas peut-être me dire : ce n’est pas faute d’essayer mais je n’y arrive pas. Cela fait des années et rien ne change à ce niveau, j’ai beau essayer, prier, jeûner, pleurer… cela ne change pas. Il te manque une seule chose !

C’est croire ce que Jésus a fait et ce qu’il est !

Un frère dans la foi a donné cette similitude :

Quand tu regardes un tableau, le regardes-tu avec tes mains pour voir sa beauté, ou le regardes-tu avec ton odorat, ou bien avec l’ouïe, écoutes-tu le tableau ? Tu me diras bien sûr que non ! Eh bien le seul moyen d’admirer les couleurs est de les regarder  avec les yeux !

Cet exemple est tellement parlant, il ne nous viendrait pas une seule seconde  à la pensée de contempler une peinture en fermant les yeux !

La FOI est le seul organe qui est capable de recevoir les promesses de DIEU.

En effet, la foi est le seul moyen de percevoir et d’obtenir les réalités spirituelles, les promesses contenues dans la parole de Jésus et elles sont toutes pour nous.

Et cependant nous essayons de les saisir avec d’autres organes comme les sentiments, les impressions, les méthodes, … Un prédicateur prononce une prière ou il raconte comment lui a obtenu une réponse de Dieu et voilà que tout le monde essaie cette méthode !

La FOI est le seul organe qui est capable de recevoir les promesses de DIEU.

 

Si j’ai dit un jour, Seigneur je ne veux plus diriger ma vie, je veux te suivre toi, la parole dit : Christ vit en moi. Ça c’est la réalité ! Croire c’est accepter ce fait comme la réalité, je n’ai pas besoin de le vérifier, de le sentir, … Ou alors, il y a un des deux qui ment ! Est-ce Dieu qui ment quand il dit que Christ vit en nous ou est-ce moi qui ment, en disant : « peut-être, je ne le sens pas ! »

La parole dit encore : « Je suis le cep et vous les sarments »  donc toute la vie de Christ coule en moi comme la sève coule dans le sarment si et seulement si je suis attaché à ce cep.

Ça c’est le fait accompli, vu de Dieu. Est-ce-que je vais le croire et l’expérimenter par la foi ou bien je vais en douter ? Et à ce moment-là, c’est comme si je dis : Dieu a menti, car  je ne le vois pas.

C’est seulement le moment ou j’utilise l’organe que Dieu m’a donné  « la FOI » que je vais pouvoir vivre pleinement toutes les promesses de Dieu. Je vais recevoir ces promesses par la foi et renoncer à cette incrédulité qui est le voleur par excellence.

Comment traites-tu le voleur qui s’introduit dans ta maison ? Ne le chasses-tu pas ? Alors faisons de même avec l’incrédulité !

Considérons l’incrédulité comme le plus grave des péchés, celui qui nous prive de l’œuvre de Christ.

Jean, pour Avançons dans la foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.