Croire et Saisir

L’évangile nous enseigne comment croire et saisir la guérison. Nous trouvons dans l’évangile de Luc 8 v 4348 l’histoire d’une femme qui a saisi la guérison de son hémorragie.

« Une femme qui depuis douze ans souffrait continuellement d’hémorragies et qui avait dépensé en vain tout son argent chez les médecins, s’approcha de Jésus par derrière et toucha le bord de son vêtement. À cet instant précis elle s’arrêta de saigner. Jésus demanda « Qui m’a touché ? » Tout le monde le nia et Pierre dit : « Il y a tellement de monde autour de toi Maître… » Mais Jésus lui répondit : « Non, quelqu’un m’a touché volontairement, j’ai senti une force de guérison sortir de moi » Lorsque la femme comprit que Jésus savait la vérité, elle se mit à trembler et tombant à ses pieds lui expliqua pourquoi elle l’avait touché et lui dit qu’elle avait été guérie. « Ma fille lui dit-il, ta foi ta guérie. Va en paix. » Traduction Le Livre.

Ce fait relaté dans l’évangile, nous montre clairement que cette femme croyait que Jésus était capable de guérir mais plus encore, elle croyait que Jésus est la guérison, que la puissance de Dieu habite en Jésus, il est lui-même La GUÉRISON. Elle n’a rien demandé à Jésus, elle ne lui a pas dit : « Seigneur ! tu peux guérir alors guérit moi » Non, Jésus ne savait rien de cette femme qui le suivait avec ce grand besoin de guérison, c’est au moment où il a senti une puissance sortir de lui qu’il a compris que quelqu’un l’avait reçu. Nous pouvons croire à la guérison et ne pas l’expérimenter, cette femme l’a saisi par son acte de foi, elle était persuadé alors elle a avancé la main.

J’ai entendu le témoignage de Gertrude, une femme atteinte de sclérose en plaque depuis 15 ans, elle était paralysée et aveugle dans son lit d’hôpital, elle était croyante et était persuadée que Jésus est le même hier, aujourd’hui et pour toujours, sa foi était fondée sur les promesses de Dieu. Elle était à l’article de la mort.

Une chrétienne du nom de Béatrice, est venue prier pour les malades dans le pavillon des incurables, elle lui demanda : « Croyez-vous que Dieu peut vous guérir et voulez-vous que je prie pour vous ? »  Gertrude lui dit OUI !  et chaque soir elle venait prier pour sa guérison, mais Gertrude n’allait pas mieux, on lui donnait maintenant quelques heures à vivre. Un soir, Béatrice lui dit : « Croyez-vous encore que Dieu peut vous guérir, même maintenant ? »

 «  Réalisez-vous que c’est le dernier moment et qu’il faut que ce soit maintenant ou jamais ? »

Elle lui dit oui, je sais !

Béatrice  ajouta :

 «  Si je t’apporte un verre d’eau fraîche et que je le place à côté de ton lit, crois-tu que si tu le bois, il apaisera  ta soif ? »  oui !

Elle reprit encore :

 « Et maintenant, si je t’apporte un verre d’eau fraîche, que je le place au chevet de ton lit mais que tu ne le bois pas, crois-tu encore qu’il va apaiser ta soif ? Tu auras encore soif puisque tu ne l’as pas bu !

 Voilà ta position concernant la guérison.

Tu crois que Dieu peut  te guérir, mais il  te manque le contact de la foi. Il est indispensable que tu acceptes et que tu saisisses la guérison d’une façon définitive, exactement comme tu as accepté Christ comme ton Sauveur personnel.

«  Il y a beaucoup de pécheurs qui croient que Jésus est mort pour leurs péchés et qu’Il est ressuscité des morts, mais ils restent pécheurs parce qu’ils n’acceptent pas le salut pour eux-mêmes.

C’est là ce que tu fais avec la guérison. Tu crois que Dieu peut te guérir, mais il  est indispensable que tu saisisses la guérison maintenant, en ce moment précis.  Voilà ce qu’est la foi réelle. »

Béatrice lui demanda ensuite de lever les mains et de prier. Gertrude éleva son cœur vers Dieu et leva le seul doigt qu’elle pouvait encore remuer en disant au  Seigneur: « Seigneur, je prends ma guérison en cet instant, je la prends comme le verre d’eau. Je l’accepte, je crois. »

Gertrude fut guérie ce soir-là, Jésus lui apparut vers 3h du matin, il l’a guérit totalement et elle put de nouveau voir et marcher. Elle témoigna de ce miracle pendant 20 ans.

JeanAujourd’hui, approche-toi de Jésus et comprend la volonté de Dieu pour toi puis saisi ta guérison.

Avançons dans la foi,  Jean

Une réponse sur “Croire et Saisir”

  1. « cette femme croyait que Jésus était capable de guérir mais plus encore, elle croyait que Jésus est la guérison »
    Oui ! C’est vraiment ça…c’est clair…c’est simple…jamais je ne l’avais compris de cette manière !!!
    J’ai toujours saisi que la première partie alors que Jésus est bien plus qu’un simple « médecin »….Il est la guérison !!
    Trop beau !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.