Lève toi !

Lève-toi, soit illuminée! Car ta lumière est venue et la gloire de l’Éternel s’est levée sur toi.

Lorsque Jésus guérissait un impotent ou un paralytique, il lui disait souvent : lève-toi prends ton lit et marche. Si le malade n’avait pas cru et qu’il avait dit : Mais je ne peux pas marcher, cette même parole de Jésus n’aurait pas pu s’accomplir pour lui et il n’aurait alors vécu aucune guérison.

Jésus disait souvent : Ta foi t’a guéri, ou parfois t’a sauvé ou, qu’il soit fait selon ta foi.

Nous comprenons aisément ceci, mais je voudrais aujourd’hui aborder un autre domaine de la foi en action.

Je suis passé par ce chemin là et je sais que lorsqu’on a des pensées noires, lorsqu’on est abattu, dépressif, brisé, nous avons alors du mal à nous relever. L’œuvre du diable, c’est d’essayer de nous garder dans l’abattement, dans l’incrédulité quant à notre vie chrétienne.

Le jugement sur nous-même est une arme que le diable utilise fréquemment.

Je voudrais parler aujourd’hui de l’ordre que Dieu nous donne, il dit : lève-toi, il ne dit pas attends que Jésus vienne te relever, il dit : lève-toi maintenant, ne reste pas assis dans les ténèbres et tu seras illuminé. J’ai souvent voulu le contraire: Seigneur délivre-moi, seigneur montre-moi ta lumière, seigneur sors-moi de là où je suis !

Mais l’ordre de Dieu est : lève-toi d’abord et tu seras illuminé ensuite, la lumière est là, elle est venue et la gloire de l’Éternel s’est levée sur toi, mais toi, lève-toi d’abord.

Nous passons par des moments de brisement et nous n’arrivons plus à nous relever, mais jamais il est dit dans la parole que Dieu nous a abandonné. Sa lumière est toujours là, son approbation pour ses enfants est toujours là, jamais il ne reniera qu’il est Notre Père, notre Sauveur. C’est pourquoi je vous exhorte à vous lever, vous qui êtes assis dans la tristesse et l’incrédulité et immédiatement sa lumière va vous illuminer. Vous-même vous allez briller de sa lumière.

 

Paul dit dans la deuxième lettre à Timothée chapitre 4 à partir du verset 16 : Personne ne m’a assisté dans ma première défense (au tribunal) mais tous m’ont abandonné, que cela ne leur soit pas imputé, mais le Seigneur s’est tenu près de moi et il m’a fortifié…..

Paul a vécu à ce moment-là l’abandon de tous les frères, comme Jésus a été abandonné par tous ses disciples lors de son arrestation, de même Paul l’a vécu. Mais le Seigneur ne l’a pas abandonné, le Seigneur s’est tenu près de lui et il l’a rendu fort.

Dans le Psaume 23 verset 4 il est dit : Même quand je marcherai dans la vallée de l’ombre de la mort je ne craindrai aucun mal car tu es avec moi…..

La grande ruse et le grand mensonge du diable, c’est de nous faire croire à l’abandon de notre Seigneur. Un seul a pu dire « pourquoi m’as-tu abandonné », c’est Christ. Aucun des disciples et des enfants de Dieu ne sera jamais abandonnés. C’est pourquoi nous pouvons prendre confiance que même dans des voies difficiles, des souffrances, des craintes, des peurs, lorsqu’on ne voit pas Dieu, nous pouvons être assurés. Jésus nous dit : lève-toi par la foi en mes promesses, sors de cette abattement mon enfant, soit illuminé par ma lumière, recommence à marcher avec Dieu dans l’assurance, n’attends pas de sentir, ne mesure pas ta justice, ne regarde plus tes échecs, tu es un serviteur de Dieu.

Simplement mets-toi debout avec cette assurance intérieure qu’en ce moment même Christ est avec toi, là, à ton côté et tu vas expérimenter de suite la joie et l’espérance. C’est la même attitude de foi que lorsque nous recevons la guérison.

 

Soyez fortifiés, Jean IRION.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chaque commentaire est vérifié manuellement par nos soins. Seuls ceux approuvés sont publiés sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.