Ce n’est que le vieil homme !

Ce n’est que le vieil homme !

Paul nous dit dans Romains 6 v 6 et 7 « Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que la puissance du péché soit détruite, et que nous ne soyons plus asservis au péché Car celui qui est mort est affranchi du péché. »

Jésus n’est pas seulement mort pour le pardon de nos péchés, il est mort pour ensevelir avec lui dans la crucifixion la puissance qui nous tenait esclave. Le vieil homme, c’est cet homme naturel qui est mort à la croix. Paul utilise une autre analogie en disant dans Colossiens 2 v 11 « En lui vous avez été circoncis d’une circoncision sans la main humaine, en dépouillant le corps (puissance) des péchés de la chair ce qui est la circoncision de christ »

Là encore, Paul nous dit que la puissance du péché a été coupée de notre chair comme quand les juifs coupaient un petit bout de peau. Ici nous voyons que c’est uniquement l’acte de Christ. Et dans Colossiens 2 v 12 « Ayant été enseveli avec lui  par le baptême, en lui  aussi, vous êtes ressuscité par la foi… »

Paul utilise quatre termes : Crucifié, enseveli, mort et circoncis. Ceci veut dire pour nous qui croyons en Jésus-Christ, qu’à la croix Dieu nous a inclus dans son fils pour que la mort que Jésus a vécu s’étende à toute l’humanité, parce que Dieu voulait résoudre le problème de la nature humaine qui ne peut pas lutter et avoir la victoire contre le péché; il fallait donc que l’homme meurt, parce qu’un homme mort ne peut plus être tenté ni soumis au péché. Si nous insultons un mort, il ne réagira pas, si nous lui promettons tout l’or du monde, il ne sera pas tenté, il est libre.

C’est par la foi en cet acte de Dieu que l’on peut vivre cette mort accomplie il y a 2000 ans. Croyons que cela a été parfaitement accompli lors de la mort de Jésus. Dieu nous demande simplement avec foi de nous considérer comme des morts au péché « Vous aussi considérez-vous comme mort au péché*1 » Par cette confession, je déclare que le péché a été vaincu par Christ et je ne suis plus son esclave, je ne suis plus obligé de le servir « et que nous ne soyons plus asservis au péché. » Je suis donc maintenant libre de vivre pour Jésus ayant un nouveau maître, cet ancien maître a perdu tout droit sur moi, je suis libre de servir mon Seigneur. C’est là, la vie nouvelle et la promesse d’une vie pleine du fruit de la sainteté.*2

Il y a quelques années j’ai expérimenté cette vérité. Il y avait en moi un caractère très moqueur ce qui blessait souvent mes amis et ma famille, je le regrettais après coup, mais le mal était fait.

J’essayais de me corriger mais en vain, ceci a duré des années, puis un jour ou cela m’est devenu insupportable, j’étais désespéré, j’y pensais et cherchais la victoire ; ma femme s’est approchée de moi et avec son esprit bienveillant m’a dit : « mais Jean,  ce n’est que le vieil homme ! » Je l’ai regardé et tout d’un coup une lueur d’espoir m’a traversé et je me suis dit mais alors, le vieil homme, comment est-il vaincu ? Comment Dieu a-t-il traité mon problème ? C’est à ce moment que ces passages de la Parole se sont éclairés pour moi.

Je me suis considéré par la foi, comme mort à la moquerie et vivant pour Jésus. En cet instant la victoire a été instantanée, effectivement comme le dit la Parole, la puissance du péché a été détruite.

Mes frères et sœurs, aujourd’hui il est simple d’avoir la victoire parce que Dieu l’a depuis longtemps accompli. C’est par la FOI que l’on entre dans cette réalité.

Avançons dans la foi                         (Suite)     « Le Nouvel Homme »

Jean

 *1   Romains 6 v 11                    *2 Romains 6 v22

L’Esprit Promis


La mission de Jésus-Christ est de sauver l’homme pêcheur et de le remplir de son Esprit Saint.

« Pourquoi Jésus-Christ a-t-Il vécu, est-Il mort sur la croix, a-t-Il été enseveli, est-Il allé prêcher aux morts qui étaient morts dans l’espérance de Sa venue, pour les emmener dans Sa propre gloire, Pourquoi est-Il ressuscité des morts, pourquoi est-Il finalement monté sur le trône de Dieu ?

 Il a fait tout cela dans un seul but : pour que Lui, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, puisse avoir le droit de répandre le Saint-Esprit sur tout disciple de Jésus-Christ.

Répandre le Saint-Esprit est le point culminant, il a été atteint lorsqu’Il est monté sur le trône de Dieu, tout le reste aurait été sans valeur. La promesse faite par le Père à Jésus-Christ Lui-même fut accomplie par le Père. Christ, le Sauveur et le Rédempteur de l’Humanité, exerçant la Puissance de Dieu, a répandu d’en haut le Saint-Esprit sur Ses disciples. »   John Lake

Le don du Saint Esprit n’est pas une option pas plus que le salut, c’est une nécessité. Jésus dit : « Il vous est avantageux que je m’en aille » pour qu’Il puisse répandre d’en haut le Saint-Esprit promis.

Lisez cette promesse de l’évangile de LUC

8. Je vous dis que, bien qu’il ne se lève pas et ne lui en donne pas parce qu’il est son ami, pourtant, à cause de son importunité, il se lèvera et lui en donnera autant qu’il en a besoin.

9. Et moi, je vous dis : Demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez; frapper à la porte, et il vous sera ouvert;

10. Car quiconque demande, reçoit; et celui qui cherche, trouve; et à celui qui frappe à la porte, il sera ouvert.

11. Or quel est le père d’entre vous à qui son fils demandera un pain et qui lui donnera une pierre ? ou aussi, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?

12. Ou aussi, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ?

13. Si donc vous qui êtes méchants, vous savez donner à vos enfants de bonnes choses, combien plus le Père qui est du ciel donnera l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent.

Luc 11 v 9-13

 

Mes amis, je veux vous encourager, comme Jésus lui-même l’a fait à demander, chercher et recevoir par la foi, l’Esprit Saint autant que votre cœur désire. Il est dit clairement que le Père donnera son Esprit à celui qui demande de son Esprit. Il ne donnera pas moins ni autre chose.

L’Esprit de Dieu possède la qualité divine de la foi, comment puis-je être rempli de foi sans son Esprit de Foi ? La foi déclenche l’action de Dieu, libère sa puissance. Nous avons besoin de fonctionner comme Dieu, de croire en lui plus qu’à nos faibles moyens, de nous laisser emporter par son fleuve sans essayer de contrôler là où il nous mène et ce qu’il veut faire. Son fleuve c’est son Esprit.

Toi qui es mauvais, tu sais donner de bonnes choses à tes enfants, eh bien lui, le Père parfait en amour sait mieux que toi, donner de bons dons à ses enfants.

Aujourd’hui commence à demander avec importunité, persévérance et crois qu’il est en ce moment en train d’accomplir sa propre promesse de te remplir, commence à le louer par la foi, persévère dans cette attitude. Il va se passer quelque chose quand tu vas croire à sa promesse. Ne mesure pas ce qui se passe, abandonne toi à sa promesse.

Avançons dans la foi             Jean

La Foi Qui Rend Juste

Mes amis, Je me suis converti à l’âge de 15 ans conscient de mes péchés, je voulais être réconcilié avec mon créateur et vivre une autre vie en accord avec l’évangile.

Des jeunes chrétiens venus dans ma ville m’ont annoncé cette merveilleuse nouvelle: je pouvais devenir une nouvelle créature ! J’y ai cru et je suis devenu en un instant, par la foi, cette nouvelle personne, pardonnée,  aimée par Dieu, sauvée, délivrée du tourment du péché. Comme si en un instant j’avais été blanchi.

Dans la lettre de Paul aux chrétiens de ROME, il est dit une parole libératrice « car Dieu déclare juste l’homme qui lui fait confiance 1 » et puis encore «  le salaire de celui qui travaille est regardé non comme une grâce mais comme une dette 2» et enfin « celui qui ne travaille point mais qui croit en celui qui rend juste l’homme qui pêche, Dieu le considère et lui donne sa justice 3 »

Mais je n’avais pas compris tout l’évangile, je ne savais pas qu’il n’y avait plus rien à faire pour être juste, je n’avais pas compris qu’il n’y avait plus rien à payer pour mon salut, je n’avais pas compris cette phrase merveilleuse « car Dieu déclare juste l’homme qui lui fait confiance 1 » et je me suis efforcé de devenir parfait dans mes actes et mes pensées pour plaire à Dieu. L’échec et  la déception de me voir encore si mauvais en furent l’inévitable  conséquence.

J’étais de nouveau  entraîné dans cette religion qui nous fait croire qu’il faut mériter  le salut et j’essayais de travailler à mon salut, je m’éloignais de l’amour de Jésus pour moi, croyant agir selon l’évangile. Mais la bonne nouvelle de Jésus, c’est croire que ce Sauveur me rend juste uniquement par ma foi en lui et que si je lui fais confiance pour qu’il me délivre de mes mauvais penchants, il est fidèle pour accomplir une pleine libération, sans ma force, uniquement avec sa puissance. Je fus délivré à ce moment précis du péché qui me dominait et du  fardeau  de devoir être parfait dans ma vie chrétienne par mes efforts et mes prières….

Mon ami, c’est un don que Jésus-Christ veut déposer dans ton cœur: arrête tes efforts, tu plais déjà  à Dieu. Le sang de Jésus t’a déjà purifié à la croix, l’œuvre de Dieu est parfaitement accomplie pour toi. Il te suffit d’entrer par la foi dans cette vie nouvelle avec la paix et la joie de l’homme ou de la femme aimée et sauvée. Le Saint Esprit fera tout le reste.

Avançons par la foi en Jésus

Jean

*1 Romains 4-3     *2 Romains 4-4    *3 Romains 4-5